Les maladies du boxer

Toutes les races de chiens sont sensibles à certaines maladies et problèmes de santé, il n’y a pas d’exception. Alors qu’un boxeur peut être sensible à certaines maladies, cela ne signifie pas que votre chien aura forcément les mêmes et vice versa. Nous allons passer en revue les problèmes de santé les plus courants chez le boxer et aussi les mesures que vous pouvez prendre pour garder votre boxer en bonne santé.

L’arthrite

Beaucoup d’entre nous ont entendu les mots l’arthrite et l’arthrose tant de fois que nous commençons à penser à cela comme une phase normale quand un chien vieillit. Cependant, même les jeunes chiens peuvent avoir ce problème de santé.

Bien qu’il soit vrai que quand le chien vieillit, les chances d’arthrite augmentent, votre chien n’a pas besoin de vivre dans la douleur ! Il existe de nombreux types de traitement pour réduire ou arrêter la douleur et des moyens pour vous de rendre votre chien plus à l’aise. Un propriétaire de chien Boxer devrait être conscient des signes, des méthodes de diagnostic et des traitements pour ce problème de santé, pour aider leur chien Boxer à vivre une vie heureuse et en bonne santé le plus longtemps possible.

Les problèmes de peau

Il n’est pas rare qu’un boxer ait des problèmes de peau. La plupart des cas apparaissent lorsque le chien est au stade de la puberté et que les boutons peuvent être un problème chronique pendant cette période, on parle alors d’acné. Si les soins appropriés ne sont pas mis en place, cela peut s’infecter. En outre, en dehors de l’élément esthétique, des cicatrices peuvent rester.

La sténose aortique

C’est un problème qui affecte le cœur du chien.La race Boxer est plus enclin à cela que certaines autres races de chiens. Les cas bénins ne sont parfois pas remarqués et le chien vivra une vie normale. Mais malheureusement ce rétrécissement de la aorte peut entrainer des problèmes plus graves et il est important que cette maladie soit détectée le plus tôt possible.

Les cancers

Le cancer est le problème de santé grave pour les chiens. Alors que le cancer frappe les chiens de toutes les races, un propriétaire devrait prendre le temps de bien observer son chien et de réagir des les premiers symptômes. Comme chez les humains, le détecter tôt augmente considérablement les chances de survie. Les chiens Boxers sont particulièrement sujets au développement de tumeurs mastocytaires, de lymphomes et de tumeurs cérébrales.

Les Boxers blancs et les Boxers de couleur avec des marques blanches devraient être protégés du soleil, car ils sont vulnérables au développement d’un cancer de la peau en cas de coup de soleil.

La cardiomyopathie

La cardiomyopathie de Boxer est une maladie très compliquée. Des études sont toujours en cours pour mieux comprendre ce problème. Actuellement, il est connu que la cardiomyopathie fait battre le cœur du chien trop rapidement ou de manière instable.

Cela peut arriver à des intervalles irréguliers et difficile à détecter, sauf si vous savez quels symptômes rechercher. Si les battements inégaux se produisent dans une trop grande séquence, le chien peut s’affaiblir au point de perdre conscience, de tomber dans le coma ou pire encore.

Les problèmes thyroïdiens

Les problèmes avec la glande thyroïde d’un Boxer peuvent causer bon nombre de problèmes de santé. Lorsque la thyroïde d’un chien fonctionne mal, elle peut causer des problèmes allant de l’épilepsie aux affections cutanées. Le Boxer est sujet à ce problème et sans traitement, cela peut grandement affecter la qualité de vie du chien.

Conseils pour garder votre chien en bonne santé

Pour garder votre boxer en bonne santé et permettre à votre chien de vivre longtemps :

  • Fournissez lui une alimentation de qualité.
  • Proposez plusieurs sorties quotidiennes et des activités sportives régulières.
  • Prenez soin de ses dents, de ses oreilles et de ses yeux en les nettoyant régulièrement.
  • Assurez-vous que votre chien soit à jour de vaccin et bien protéger contre les parasites. Si vous possédez une assurance pour votre boxer, assurez-vous qu’elle le couvre tout sa vie.
  • Faites le examiner au moins tous les 6 mois par votre vétérinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *